Logo ATSM

La société « Alpha Travaux Sous Marins », qui a posé et entretien l’essentiel des corps morts du mouillage organisé de Bandol nous donne quelques conseils précieux.

Suites à plusieurs années expériences nous avons pu constater, remarquer, et en déduire les causes d’échouages.

La 1ere chose à bien assimiler, le mouillage intérieur et extérieur au port ne sont en aucun cas comparable donc vous ne pouvez pas laisser votre bateau au mouillage comme si vous le laissiez au port (cela est peut être ridicule de le signaler mais trop souvent constaté) !!!!!!!

 La plupart des échouages provient de la rupture d’amarres dues simplement à l’usure. Nous vous conseillons des contrôles réguliers de vos amarres, (particulièrement aux niveaux des épissures des cosses)  surtout suite au coup de vent et ne pas hésiter à les changer régulièrement avec un diamètre adéquate au poids du bateau.

Très important également veillez à ce que vos amarres ne soient pas torsadées entre elle, le frottement est «l’ennemi » de vos cordages.

Les manilles ne doivent pas être trop petites et changées  pratiquement chaque année.

 Nous avons remis à flot ou discuté avec les propriétaires (quand ils sont les retrouvés) de bateaux échoués, nous revenons toujours à la même finalité : Ils re-amarrent les bateaux sur les anciens cordages sans même un contrôle.

Pour le moment nous n’avons pas constaté de rupture de manille fond ou de déplacement de corps-mort.

A titre information, le retrait d’un bateau échoué peut couter de 1200 à 2000 euros et selon la taille pratiquement autant si il faut le détruire. 

Egalement fortement conseillé de retirer vos mouillages (sauf la fixation bien entendu ; corps-mort ou ancre à vis) pendant la saison hivernale parce qu’ils seront trop sollicités par les différentes tempêtes ce qui accentuera leurs usures. Chaque fin de saison ou pendant l’hiver nous avons une lagarde qui monte et rien n’y résiste pour cela dans la mesure du possible, les retraits sont conseillés dès le mois d’octobre.

 Des bouées de  surfaces, des amarres ont été sectionnés par des bateaux naviguant dans la zone des forains ou à chercher à s’amarrer sur des bouées disponibles  (souvent pour des feux d’artifices), ou certains plaisanciers cherchent à s’amarrer de nuit et ils dégradent les mouillages tout cela pour dire que c’est site ou votre présence est impératifs.

 Nous proposons un éventail d’interventions si vous n’avez pas la possibilité de le faire par vous-même.

 Et dans la mesure du possible nous proposons à titre gracieux des conseils au adhèrent de « CLUPP de Bandol » et du « Yacht club de Bandol ».

Sébastien Paris, ATSM, 06.61.87.30.94