La traditionnelle trêve estivale a simplement été entrecoupée par notre proposition de suivre l’émission de France2. Quelle déception ! Nous pouvons penser que les séquences supprimées ne l’ont pas été innocemment. En conséquence, nous ne répondrons plus à de telles sollicitations.

Nous avons maintenu la trêve dans le but de laisser la nouvelle direction se mettre en place, tout en gardant un œil sur l’évolution. Dans cet intervalle, nous avons reçu les remarques des plaisanciers qui ont désiré nous en faire part. Nous avons fait le maximum pour remonter ces informations qu’il nous faut encore parfois défendre et expliquer sans relâche aux autorités concernées.

Nous avons participé à la Juriscup à Marseille au mois de septembre, invités au titre de membre de l’UNAN. Ce colloque organisé au sein de la maison des avocats réunit toutes les sommités de la profession d’avocats, juristes et professionnels de la mer. Son but est d’avoir une réflexion collective sur les problèmes que nous rencontrons ou que nous allons rencontrer au niveau juridique, et il y en a, que ce soit :

  • La modification du conseil supérieur de la navigation de plaisance,
  • Le permis voile,
  • Le contrôle technique, qui va encore ruiner le plaisancier (il devait en partie être créé à Bandol par la présentation annuelle du bateau a la capitainerie, je pense que notre action a été positive),
  • Ou la fin des amodiations sur lesquelles nous nous étendrons plus tard.

IL y a quelques jours s’est tenu le conseil portuaire. Ce sera le seul de l’année bien que le code des ports maritimes en impose 2 (http://codes.droit.org/cod/ports_maritimes.pdf).
Les résultats 2013 ont été présentés au conseil municipal sans l’avis du conseil portuaire.

Dans l’attente du compte-rendu, nous pouvons dire que des avancées positives ont eu lieu surtout pour ce qui est de la succession des places en cas de vente d’un bateau sans reprise d’une nouvelle unité : il semblerait que le texte que nous avions rédigé au sein de l’association soit repris intégralement (ce dont nous nous félicitons).
Il y a quelques années ce texte accepté par le maire précédent était passé à la trappe. Pour le reste, nous attendrons le compte-rendu car certains points sont à éclaircir, d’autres ne figurent pas dans les documents remis aux représentants (l’évolution des installations, de l’organisation,…).
Notre demande de précision est restée sans réponse à ce jour.

Pour rester fidèle à notre objet social : représentation, assistance, défense, information, réflexion et proposition, nous vous proposons de nous réunir les 1er et 3ème samedis de chaque mois à 10H, dans un premier temps et comme les années précédentes sur Paola panne « I » et ce, dans l’attente de trouver un lieu.

Ces réunions nous ont permis de faire avancer les choses et de renseigner des plaisanciers à propos de la règlementation et de la vie du port, ce que nous continuons de faire grâce à l’adresse internet (contact@clupp-bandol.fr).