Monsieur le Préfet de région vient de confirmer l’analyse et les réserves que nous avions faites sur le projet de réaménagement du quai Charles De Gaulle quand à son impact sur le port.

Monsieur le préfet de région à retoqué le projet du Maire

Rappel :

Lors de la réunion du CLUPP en 2017au théâtre Jules Verne , nous avions tenté de sensibiliser la municipalité sur la nécessité de réaliser d’une part des bassins de décantation en bordure du port et des plages pour éviter la pollution et l’envasement, d’autre part d’entreprendre des travaux sur les conduites d’eaux usées puisque le port subit une pollution fécales due aux fuites.

Pour s’en rendre compte, il n’y a qu’à voir , malgré la sécheresse , la végétation que la SOGEBA laisse se développer entre les blocs de pierre du quai d’honneur , ce qui , à long terme va provoquer des dégâts importants avec obligation de receler les blocs, tout ceci, faute d’entretient.

Monsieur Chorel, ingénieur , adjoint en charge du port, s’était élevé de façon virulente, contre ces propositions en précisant qu’aucune loi n’imposait un tel dispositif.

IL avait en partie raison, sauf que la loi interdit de polluer l’eau de mer des ports et des plages , que pour éviter la pollution il faut en passer par de telles réalisations. Monsieur Chorel ingénieur était soutenu dans ses propos par le Maire et le PDG Rocheteau.

Aujourd’hui Monsieur le préfet de région précise entre autre, qu’il faut traiter l’eau des bassins versant avant leurs rejets à la mer ou dans le port

A titre d’exemple, dans la commune la plus proche de Bandol , Sanary , le maire a investi plus de 20 millions d’euros dans la création des fameux bacs de déshuilage et décantation sous les quais du port, tout cela avant d’entreprendre la réhabilitation des pannes du port. Ces bassins étant sous le quai il l’a fait pour préserver l’environnement , être en règle, et non dans un but électoraliste.

Un autre aspect du projet nous inquiétait , la rentrée au parking central par le fond de la voie qui dessert le carénage. La sécurité n’était plus assurée pour la zone carénage – capitainerie -SNSM. Les weekends et surtout l’été il aurait été impossible aux secours d’accéder à ces lieux , soit en cas d’incendie , soit pour un secours a blessés par les pompiers ou le SAMU suite à une intervention des sauveteurs en mer.

Une fois de plus nous sommes stupéfaits de lire que le commissaire au compte , au cours d’un conseil d’administration déclare qu’il y a obligation de draguer le port . D’où tient il cela, mystère. Nous lui conseillions de se concentrer sur les chiffres , nous avons tenté de joindre ce monsieur pour éclaircir des points de comptabilité il y quelques mois , sans succès ni réponse à nos messages.

Le nouveau règlement élaboré par Monsieur Rocheteau interdit le rejet des eaux grises. Donc plus de lavage de bateaux de douche sur le quai etc. Par contre le ville a le droit de déverser toute la saleté de la commune dans le port à la moindre averse , voir photo un jour d’orage.

Il est regrettable que cette municipalité s’enferme dans l’autocratie et refuse la collaboration de personnes qui s’investissent au sein d’associations, qui affinent leurs connaissances sur le problème qui les sensibilise, par leur participation à diverses rencontres, colloques ou forums, voire au niveau régional ou national comme le fait notre association.

Monsieur Joseph avait pourtant promis avant les élections de nous faire participer , il n’a pas tenu sa parole loin de là.

Aujourd’hui il met en doute la compétence de la DREAL, un comble.

Le 9 juillet nous avons postulé pour l’attribution d’un stand lors du Forum des associations qui se tiendra le 8 septembre. Comme l’année dernière Monsieur le Maire en grand démocrate nous le refuse , sans motif cette année.

Bon vent , belle mer, bel été

AGCLUPP-Bandol

Posted in: Association.
Last Modified: août 10, 2018