Conseil Portuaire

Retour sur l’année 2014

La traditionnelle trêve estivale a simplement été entrecoupée par notre proposition de suivre l’émission de France2. Quelle déception ! Nous pouvons penser que les séquences supprimées ne l’ont pas été innocemment. En conséquence, nous ne répondrons plus à de telles sollicitations.

Nous avons maintenu la trêve dans le but de laisser la nouvelle direction se mettre en place, tout en gardant un œil sur l’évolution. Dans cet intervalle, nous avons reçu les remarques des plaisanciers qui ont désiré nous en faire part. Nous avons fait le maximum pour remonter ces informations qu’il nous faut encore parfois défendre et expliquer sans relâche aux autorités concernées.

Nous avons participé à la Juriscup à Marseille au mois de septembre, invités au titre de membre de l’UNAN. Ce colloque organisé au sein de la maison des avocats réunit toutes les sommités de la profession d’avocats, juristes et professionnels de la mer. Son but est d’avoir une réflexion collective sur les problèmes que nous rencontrons ou que nous allons rencontrer au niveau juridique, et il y en a, que ce soit :

Read More…

2 ans plus tard, de représentant des Plaisanciers à Vice Président de la Sogeba

Sans titre 2

Vendredi 6 juin, l’Assemblée Générale de la Sogeba m’a fait l’honneur de me désigner administrateur.

Ma candidature était proposée par M. Jean Paul Joseph, Maire de Bandol, qui souhaitait que les plaisanciers soient représentés au sein du Conseil d’Administration de la Sogeba.

Un instant plus tard, le Conseil d’Administration m’a confié le mandat de Vice-Président, en charge des affaires juridiques, financières et contractuelles.

Et nous avons immédiatement commencé à travailler en examinant les points suivants :

–          Dossier du dragage et son éventuel impact financier pour la Sogeba

–          Examen des suites financières de la chute d’un bateau sur l’aire de carénage

–          Proposition de modification des contrats d’hivernage

–          Proposition de suspension des contrats annuels en cas de grand voyage

–          Proposition de transfert de la place sous conditions en cas de vente d’un bateau.

Vous l’avez peut être appris par Var Matin, par Bandol blog ou par Bandol Web,  3 administrateurs, Madame Quilici et Messieurs Decroix et Rossi ont démissionnés dès le début ce conseil.

Je le regrette. M. Rossi, en particulier avait formulé des propositions qui méritaient d’être examinées et éventuellement poursuivies.

Je ne m’étendrais pas sur les raisons annoncées pour justifier ces trois démissions, qui ont déjà été largement commentées.

Je forme, par contre, un vœu,.

La Sogeba est une structure essentielle au développement économique de Bandol. Et la situation, avec une perte de 50.000 € pour l’exercice 2013, est sérieuse. Elle a maintenant besoin d’être relancée. J’espère donc qu’elle sera à l’abri des turbulences politiques et qu’elle pourra se consacrer totalement à sa mission : satisfaire ses clients, qu’ils soient plaisanciers ou acteurs économiques.

Elle ne peut être un enjeu de pouvoir. Elle doit être entièrement consacrée à son redressement.

M. Jean Pierre Hecq, ancien administrateur de la Sogeba et bon connaisseur de son fonctionnement,  a également été nommé administrateur.  Logiquement, sa fille, Mme Jeanne Hecq, adjointe au Tourisme, qui était également administratrice, a annoncé sa démission prochaine.

Le remplacement de ces quatre administrateurs, qui représentaient tous les quatre la Ville de Bandol, est du ressort du Conseil Municipal.

Le Conseil d’Administration de la Sogeba est composé :

–          De 7 administrateurs issus du Conseil Municipal, choisis pour représenter la ville, actionnaire à hauteur de 75% de la Sogeba. Il y a donc actuellement 4 postes vacants parmi eux.

–          De 2 administrateurs « externe », représentant l’un la Caisse des Dépôts et Consignation, actionnaire à hauteur de 15% et l’autre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, actionnaire à hauteur de 5%.

–          De 3 administrateurs « en nom propre », désignés, comme les administrateurs externes, par l’Assemblée Générale.

Dans l’attente du prochain conseil municipal qui statuera sur les 4 postes vacants, le Conseil d’Administration de la Sogeba est donc composé de :

M. Dominique Cermolacce, qui exerce les fonctions de Président et de Directeur Général. Il est également adjoint aux affaires portuaires au Conseil Municipal

M. Jacques Kauffmann, Vice-Président en charge des affaires juridiques, financières et contractuelles

M. Patrick Decherchi, qui est également délégué à la Sécurité au Conseil Municipal

Mme Floriane Cercio, élue au Conseil Municipal (opposition)

M. Hervé Hugues, qui représente la Caisse des Dépôts

M. Jacques Bianchi, qui représente la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var

M. Jean Pierre Hecq

M. Gérard Eygazier

 

Cela fait tout juste deux ans que j’ai été élu représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire de Bandol. Durant ces deux ans, nous avons agi pour défendre la cause des plaisanciers en recherchant toujours une solution équilibrée dans l’intérêt partagé des plaisanciers, de la Sogeba et de la ville.

Vous pouvez retrouver sur ce site les résultats concrets que nous avons obtenu. En deux ans, nous sommes devenus une association de plaisanciers respectée à Bandol et nos actions ont été reconnues au plus haut niveau de l’Union Nationale des Associations de Navigateurs et du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques.

Mon action pour le port de Bandol va prendre maintenant une autre dimension.

Soucieux d’éviter les conflits d’intérêts, je vais démissionner de mon mandat de représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire. Selon la règle bandolaise, en l’absence de suppléant, c’est le suivant dans l’ordre des scrutins, M. Pierre Chambenoit, qui va me remplacer. S’il ne le souhaite pas, c’est alors M. Roland Reverdy, qui avait déjà siégé à ce Conseil Portuaire, qui prendra ma place.

Et je vais rendre la présidence de notre association, dont je continuerais, en tant que plaisancier, à être membre. Nous organiserons, dès la fin de l’été, une assemblée générale pour compléter le bureau de votre association. D’ici là, Michel Grataloup, Vice Président, assurera l’intérim.

Je tenais à vous remercier très sincèrement pour le soutien que vous m’avez apporté durant ces deux années. Nous pouvons être fiers du travail accompli ensemble.

Conseil Portuaire du 12 novembre 2013 : toujours les irrégularités de forme

Ce Conseil Portuaire, d’une durée d’une vingtaine de minutes, a été particulièrement bref.

Le quorum a été atteint, les trois absents (Ferdinand Bernard, Floriane Cercio et François Lanzi) étant représentés.

L’ordre du jour comportait trois points :

          Approbation du compte rendu précédent

          Approbation des Tarifs 2014

          Questions diverses

Read More…

Le port et la plaisance au Conseil Municipal du 22/11/2013

 

Le Conseil Municipal est reconvoqué ce vendredi pour examiner trois délibérations concernant les plaisanciers.

Ces trois délibérations se trouvaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal du vendredi 15/11/2013, mais leur examen a dû être reporté, les élus d’oppositions ayant quitté la salle à la délibération précédente.

Read More…

Examen des tarifs au prochain Conseil Portuaire : le compte n’est pas bon

bandeau billets

Le prochain Conseil Portuaire, convoqué mardi 12 novembre prochain, aura à examiner les tarifs du port pour 2014.

Année électorale ? La proposition que nous recevons propose le maintien des tarifs 2013, avec simplement l’application du nouveau taux de TVA (20%). Soit une quasi stabilité des tarifs (0,3 % de hausse).

Nous n’avons aucune information sur les résultats de 2013. Nous ne savons pas si l’année a été bonne ou mauvaise. Nous n’avons aucune information sur le budget de 2014. Il nous est impossible de déterminer les conséquences du maintien des tarifs (1% de hausse des tarifs correspond à une recette supplémentaire d’environ 30.000 €).

Read More…

« A vos barres, citoyens  » : un éditorial musclé de Georges ASSAIANTE, Vice Président de l’Unan

« Pas de bateaux sans plaisanciers,  pas de ports sans bateau »

C’est par cette citation de Gérard d’Aboville, connu pour avoir traversé l’Atlantique à la rame et pour présider aujourd’hui le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques, que Georges ASSAIANTE, infatiguable défenseur des plaisanciers, illustre un éditorial particulièrement musclé annonçant les prochaines actions de l’UNAN.

Insistant sur le manque de contrôle de l’état sur le fonctionnement des ports de plaisance, il démontre le poids économique de la plaisance , qui génère en France un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros et suscite bien des convoitises .

Il appelle les plaisanciers à faire front en se rassemblant derrière leurs associations :

– réunion d’information « Plaisanciers – Ports, les questions » à la Société Nautique de Bandol le 26 octobre prochain

– Assises de la plaisance et de la péche, colloque national se tenant à St Nazaire les 14 et 15 novembre prochain

bandeau assises

Sogeba, comptes 2012 : une activité portuaire en retrait, un pôle immobilier lourdement déficitaire

  • garde compte

La Sogeba exploite une activité immobilière au Val d’Aran et à la Maison des Vins et, dans le cadre d’une convention de DSP expirant en 2014, une activité portuaire,.

Elle a publiée au Greffe du Tribunal de Commerce de Toulon ses comptes 2012, comportant une annexe, une note du Commissaire aux Comptes et le rapport de gestion établi par la gérance. Elle n’a pas publié sa liasse fiscale, limitant ainsi au minimum l’information publique.

Ses comptes sont établis par le cabinet EFIDEX  et certifiés par M. Dominique Lompre, Commissaire aux Comptes.

1 – Bilan Actif

Augmentation de 20.164 € des actifs incorporels. Ce poste désigne généralement des licences acquises. Cela peut être relatif au logiciel de gestion portuaire.

Augmentation de 183.707 € des actifs corporels immobilisés. Nous n’avons pas de détail, mais ce montant ne  peut concerner que l’immobilier ou les équipements techniques. En effet, les travaux de la panne C et des locaux de l’aire de carénage sont pris en charge par le budget annexe communal et n’étaient pas livrés à la clôture de ces comptes.

Read More…