Mouillage

2 ans plus tard, de représentant des Plaisanciers à Vice Président de la Sogeba

Sans titre 2

Vendredi 6 juin, l’Assemblée Générale de la Sogeba m’a fait l’honneur de me désigner administrateur.

Ma candidature était proposée par M. Jean Paul Joseph, Maire de Bandol, qui souhaitait que les plaisanciers soient représentés au sein du Conseil d’Administration de la Sogeba.

Un instant plus tard, le Conseil d’Administration m’a confié le mandat de Vice-Président, en charge des affaires juridiques, financières et contractuelles.

Et nous avons immédiatement commencé à travailler en examinant les points suivants :

–          Dossier du dragage et son éventuel impact financier pour la Sogeba

–          Examen des suites financières de la chute d’un bateau sur l’aire de carénage

–          Proposition de modification des contrats d’hivernage

–          Proposition de suspension des contrats annuels en cas de grand voyage

–          Proposition de transfert de la place sous conditions en cas de vente d’un bateau.

Vous l’avez peut être appris par Var Matin, par Bandol blog ou par Bandol Web,  3 administrateurs, Madame Quilici et Messieurs Decroix et Rossi ont démissionnés dès le début ce conseil.

Je le regrette. M. Rossi, en particulier avait formulé des propositions qui méritaient d’être examinées et éventuellement poursuivies.

Je ne m’étendrais pas sur les raisons annoncées pour justifier ces trois démissions, qui ont déjà été largement commentées.

Je forme, par contre, un vœu,.

La Sogeba est une structure essentielle au développement économique de Bandol. Et la situation, avec une perte de 50.000 € pour l’exercice 2013, est sérieuse. Elle a maintenant besoin d’être relancée. J’espère donc qu’elle sera à l’abri des turbulences politiques et qu’elle pourra se consacrer totalement à sa mission : satisfaire ses clients, qu’ils soient plaisanciers ou acteurs économiques.

Elle ne peut être un enjeu de pouvoir. Elle doit être entièrement consacrée à son redressement.

M. Jean Pierre Hecq, ancien administrateur de la Sogeba et bon connaisseur de son fonctionnement,  a également été nommé administrateur.  Logiquement, sa fille, Mme Jeanne Hecq, adjointe au Tourisme, qui était également administratrice, a annoncé sa démission prochaine.

Le remplacement de ces quatre administrateurs, qui représentaient tous les quatre la Ville de Bandol, est du ressort du Conseil Municipal.

Le Conseil d’Administration de la Sogeba est composé :

–          De 7 administrateurs issus du Conseil Municipal, choisis pour représenter la ville, actionnaire à hauteur de 75% de la Sogeba. Il y a donc actuellement 4 postes vacants parmi eux.

–          De 2 administrateurs « externe », représentant l’un la Caisse des Dépôts et Consignation, actionnaire à hauteur de 15% et l’autre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, actionnaire à hauteur de 5%.

–          De 3 administrateurs « en nom propre », désignés, comme les administrateurs externes, par l’Assemblée Générale.

Dans l’attente du prochain conseil municipal qui statuera sur les 4 postes vacants, le Conseil d’Administration de la Sogeba est donc composé de :

M. Dominique Cermolacce, qui exerce les fonctions de Président et de Directeur Général. Il est également adjoint aux affaires portuaires au Conseil Municipal

M. Jacques Kauffmann, Vice-Président en charge des affaires juridiques, financières et contractuelles

M. Patrick Decherchi, qui est également délégué à la Sécurité au Conseil Municipal

Mme Floriane Cercio, élue au Conseil Municipal (opposition)

M. Hervé Hugues, qui représente la Caisse des Dépôts

M. Jacques Bianchi, qui représente la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var

M. Jean Pierre Hecq

M. Gérard Eygazier

 

Cela fait tout juste deux ans que j’ai été élu représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire de Bandol. Durant ces deux ans, nous avons agi pour défendre la cause des plaisanciers en recherchant toujours une solution équilibrée dans l’intérêt partagé des plaisanciers, de la Sogeba et de la ville.

Vous pouvez retrouver sur ce site les résultats concrets que nous avons obtenu. En deux ans, nous sommes devenus une association de plaisanciers respectée à Bandol et nos actions ont été reconnues au plus haut niveau de l’Union Nationale des Associations de Navigateurs et du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques.

Mon action pour le port de Bandol va prendre maintenant une autre dimension.

Soucieux d’éviter les conflits d’intérêts, je vais démissionner de mon mandat de représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire. Selon la règle bandolaise, en l’absence de suppléant, c’est le suivant dans l’ordre des scrutins, M. Pierre Chambenoit, qui va me remplacer. S’il ne le souhaite pas, c’est alors M. Roland Reverdy, qui avait déjà siégé à ce Conseil Portuaire, qui prendra ma place.

Et je vais rendre la présidence de notre association, dont je continuerais, en tant que plaisancier, à être membre. Nous organiserons, dès la fin de l’été, une assemblée générale pour compléter le bureau de votre association. D’ici là, Michel Grataloup, Vice Président, assurera l’intérim.

Je tenais à vous remercier très sincèrement pour le soutien que vous m’avez apporté durant ces deux années. Nous pouvons être fiers du travail accompli ensemble.

Alerte météo mercredi 21 mai 2014 : 2 voiliers sauvés de l’échouement par la SNSM

Site « Meteo France » mardi 20 mai.

Meteo du 20 mai 2014

Prés de 40 nds de vent d’Est Sud Est associé à une mer forte et à une houle de Sud demain en milieu de journée.

Nous recommandons aux plaisanciers stationnant sur mouillage d’être particulièrement vigilants.

Edit du jeudi 22 mai : un témoin nous signale par téléphone un voilier en cours d’échouage. Nous répercutons l’info par téléphone et par tweet :

twitter intervention Snsm

Edit du 28 mai 2104 : 6 jours après, un autre voilier qui s’est échoué après avoir chassé sur son ancre a été remorqué par la SNSM.

twitter intervention Snsm 2ème voilier

« Ne laissez pas votre bateau au mouillage comme vous le laisseriez au port »

Logo ATSM

La société « Alpha Travaux Sous Marins », qui a posé et entretien l’essentiel des corps morts du mouillage organisé de Bandol nous donne quelques conseils précieux.

Suites à plusieurs années expériences nous avons pu constater, remarquer, et en déduire les causes d’échouages.

La 1ere chose à bien assimiler, le mouillage intérieur et extérieur au port ne sont en aucun cas comparable donc vous ne pouvez pas laisser votre bateau au mouillage comme si vous le laissiez au port (cela est peut être ridicule de le signaler mais trop souvent constaté) !!!!!!!

 La plupart des échouages provient de la rupture d’amarres dues simplement à l’usure. Nous vous conseillons des contrôles réguliers de vos amarres, (particulièrement aux niveaux des épissures des cosses)  surtout suite au coup de vent et ne pas hésiter à les changer régulièrement avec un diamètre adéquate au poids du bateau.

Très important également veillez à ce que vos amarres ne soient pas torsadées entre elle, le frottement est «l’ennemi » de vos cordages.

Les manilles ne doivent pas être trop petites et changées  pratiquement chaque année.

 Nous avons remis à flot ou discuté avec les propriétaires (quand ils sont les retrouvés) de bateaux échoués, nous revenons toujours à la même finalité : Ils re-amarrent les bateaux sur les anciens cordages sans même un contrôle.

Pour le moment nous n’avons pas constaté de rupture de manille fond ou de déplacement de corps-mort.

A titre information, le retrait d’un bateau échoué peut couter de 1200 à 2000 euros et selon la taille pratiquement autant si il faut le détruire. 

Egalement fortement conseillé de retirer vos mouillages (sauf la fixation bien entendu ; corps-mort ou ancre à vis) pendant la saison hivernale parce qu’ils seront trop sollicités par les différentes tempêtes ce qui accentuera leurs usures. Chaque fin de saison ou pendant l’hiver nous avons une lagarde qui monte et rien n’y résiste pour cela dans la mesure du possible, les retraits sont conseillés dès le mois d’octobre.

 Des bouées de  surfaces, des amarres ont été sectionnés par des bateaux naviguant dans la zone des forains ou à chercher à s’amarrer sur des bouées disponibles  (souvent pour des feux d’artifices), ou certains plaisanciers cherchent à s’amarrer de nuit et ils dégradent les mouillages tout cela pour dire que c’est site ou votre présence est impératifs.

 Nous proposons un éventail d’interventions si vous n’avez pas la possibilité de le faire par vous-même.

 Et dans la mesure du possible nous proposons à titre gracieux des conseils au adhèrent de « CLUPP de Bandol » et du « Yacht club de Bandol ».

Sébastien Paris, ATSM, 06.61.87.30.94

Retour au mouillage

Bandeau bateaux échoués

Depuis jeudi 1er mai, une vingtaine de bateaux sont retournés au mouillage devant « la Réserve », ne pouvant rester dans le port à la fin des contrats d’hivernage.

Combien seront sur la plage au prochain coup de vent?

Pourtant, et cela fait déjà bien longtemps que nous le démontrons, les places qu’ils occupaient dans le port resteront vides jusqu’à leur retour en octobre prochain.

Edit du vendredi 16 mai 2014

La panne E, qui comporte 50 postes d’amarrage, toujours vides 15 jours après le départ des bateaux pour la zone de mouillage. Durant les 4 jours du Salon Nautique, seul 3 bateaux ont été amarrés sur cette panne. bandeau quai vide

 

La Station SNSM de Bandol présente son projet d’acquisition d’une nouvelle vedette

bandeau vedette SNSMLa Société Nationale de Sauvetage en Mer est une association nationale indépendante des pouvoirs publics et qui assure, en mobilisant des équipages de bénévoles, le sauvetage en mer.

Nous avons déjà parlé de la station de Bandol, qui a réalisé il y a quelques semaines, le sauvetage de l’équipage d’un petit voilier parti dans la nuit en plein mistral pour rallier Nice. Grace aux efforts de la station SNSM de Bandol, appuyée par la vedette de St Mandrier et par un hélicoptère, le voilier et son équipage seront remorqués dans des conditions délicates à St Mandrier.

« Sauveteur en Mer, je suis solidaire », avec ce slogan, la SNSM fait appel à la contribution financière des marins pour financer ses équipements et son fonctionnement.

La station de Bandol a ainsi le projet de remplacer sa vedette actuelle de 10 m de long, la « Ste Elme », par une vedette dernier cri de 14 m de long lui permettant d’intervenir plus loin, jusqu’à 20 milles des côtes, dans des conditions plus difficile (jusqu’à force 9) avec un équipage plus nombreux.

Cette acquisition a évidemment un coût, 800.000 €.

Selon les informations données par la station de Bandol, 600 donateurs contribuent à financer son activité. Ce chiffre doit être rapproché des 1.700 bateaux stationnant dans le port de Bandol et des 5.000 bateaux stationnés dans sa zone d’intervention (Bandol, Sanary, la Coudoulière, les Embiez, les Lecques).

Les donateurs peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 66% du montant du don.

Enfin, nous rappelons que chaque année, part du Port de Bandol le « Trophée SNSM ». La totalité des droits d’inscriptions à cette régate est reversée à la SNSM.

Snsm comparatif

 

Alerte météo pour Noël

tempête

Différents sites de prévision météo annoncent une largade forte mercredi 25 décembre, jour de Noël.

Nous invitons tous les plaisanciers à vérifier leurs amarres et nous conseillons aux 6 bateaux encore stationnés sur corps mort dans la baie à rentrer immédiatement dans le port.

N’hésitez pas à nous contacter en cas de difficulté.

Edit :

Sur les 6 bateaux se trouvant au mouillage, deux sont rentrés au port. Les quatre autres sont allés à la côte dans la nuit, l’un étant totalement détruit en quelques heures. Nous ne pouvons que rappeler encore les dangers d’un stationnement sur corps mort en hiver.

Le port et la plaisance au Conseil Municipal du 22/11/2013

 

Le Conseil Municipal est reconvoqué ce vendredi pour examiner trois délibérations concernant les plaisanciers.

Ces trois délibérations se trouvaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal du vendredi 15/11/2013, mais leur examen a dû être reporté, les élus d’oppositions ayant quitté la salle à la délibération précédente.

Read More…

Réunion d’information de l’UNAN le samedi 26 octobre à la SNB

logo Unan

Taxe foncière, contrats, règlements des ports, tarifs… les sujets d’interrogations ne manquent pas pour les plaisanciers.

Nous avons le plaisir de vous inviter à une réunion d’information organisée avec l’UNAN MED le samedi 26 octobre prochain à 17 heures à Bandol.

L’UNAN est, avec la Fédération des Industries Nautiques et la Fédération Française des Ports de Plaisance, le troisième pôle de la plaisance en France.

Siègeant au Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques, elle représente et défend les plaisanciers.

Cette réunion se tiendra dans la salle du premier étage de la SNB et abordera les sujets suivants :

–          UNAN : une association représentative des plaisanciers

–          Taxe Foncière : calcul et impact sur la tarification

–          Droits des plaisanciers : contrats, tarifs, règlements des ports, taille des bateaux

–          Associations locales et Clupp

Elle sera animée par l’équipe dirigeante de l’UNAN qui sera à votre disposition pour répondre, après les exposés, à vos questions.

L’entrée est libre.