Archives

2 ans plus tard, de représentant des Plaisanciers à Vice Président de la Sogeba

Sans titre 2

Vendredi 6 juin, l’Assemblée Générale de la Sogeba m’a fait l’honneur de me désigner administrateur.

Ma candidature était proposée par M. Jean Paul Joseph, Maire de Bandol, qui souhaitait que les plaisanciers soient représentés au sein du Conseil d’Administration de la Sogeba.

Un instant plus tard, le Conseil d’Administration m’a confié le mandat de Vice-Président, en charge des affaires juridiques, financières et contractuelles.

Et nous avons immédiatement commencé à travailler en examinant les points suivants :

–          Dossier du dragage et son éventuel impact financier pour la Sogeba

–          Examen des suites financières de la chute d’un bateau sur l’aire de carénage

–          Proposition de modification des contrats d’hivernage

–          Proposition de suspension des contrats annuels en cas de grand voyage

–          Proposition de transfert de la place sous conditions en cas de vente d’un bateau.

Vous l’avez peut être appris par Var Matin, par Bandol blog ou par Bandol Web,  3 administrateurs, Madame Quilici et Messieurs Decroix et Rossi ont démissionnés dès le début ce conseil.

Je le regrette. M. Rossi, en particulier avait formulé des propositions qui méritaient d’être examinées et éventuellement poursuivies.

Je ne m’étendrais pas sur les raisons annoncées pour justifier ces trois démissions, qui ont déjà été largement commentées.

Je forme, par contre, un vœu,.

La Sogeba est une structure essentielle au développement économique de Bandol. Et la situation, avec une perte de 50.000 € pour l’exercice 2013, est sérieuse. Elle a maintenant besoin d’être relancée. J’espère donc qu’elle sera à l’abri des turbulences politiques et qu’elle pourra se consacrer totalement à sa mission : satisfaire ses clients, qu’ils soient plaisanciers ou acteurs économiques.

Elle ne peut être un enjeu de pouvoir. Elle doit être entièrement consacrée à son redressement.

M. Jean Pierre Hecq, ancien administrateur de la Sogeba et bon connaisseur de son fonctionnement,  a également été nommé administrateur.  Logiquement, sa fille, Mme Jeanne Hecq, adjointe au Tourisme, qui était également administratrice, a annoncé sa démission prochaine.

Le remplacement de ces quatre administrateurs, qui représentaient tous les quatre la Ville de Bandol, est du ressort du Conseil Municipal.

Le Conseil d’Administration de la Sogeba est composé :

–          De 7 administrateurs issus du Conseil Municipal, choisis pour représenter la ville, actionnaire à hauteur de 75% de la Sogeba. Il y a donc actuellement 4 postes vacants parmi eux.

–          De 2 administrateurs « externe », représentant l’un la Caisse des Dépôts et Consignation, actionnaire à hauteur de 15% et l’autre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, actionnaire à hauteur de 5%.

–          De 3 administrateurs « en nom propre », désignés, comme les administrateurs externes, par l’Assemblée Générale.

Dans l’attente du prochain conseil municipal qui statuera sur les 4 postes vacants, le Conseil d’Administration de la Sogeba est donc composé de :

M. Dominique Cermolacce, qui exerce les fonctions de Président et de Directeur Général. Il est également adjoint aux affaires portuaires au Conseil Municipal

M. Jacques Kauffmann, Vice-Président en charge des affaires juridiques, financières et contractuelles

M. Patrick Decherchi, qui est également délégué à la Sécurité au Conseil Municipal

Mme Floriane Cercio, élue au Conseil Municipal (opposition)

M. Hervé Hugues, qui représente la Caisse des Dépôts

M. Jacques Bianchi, qui représente la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var

M. Jean Pierre Hecq

M. Gérard Eygazier

 

Cela fait tout juste deux ans que j’ai été élu représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire de Bandol. Durant ces deux ans, nous avons agi pour défendre la cause des plaisanciers en recherchant toujours une solution équilibrée dans l’intérêt partagé des plaisanciers, de la Sogeba et de la ville.

Vous pouvez retrouver sur ce site les résultats concrets que nous avons obtenu. En deux ans, nous sommes devenus une association de plaisanciers respectée à Bandol et nos actions ont été reconnues au plus haut niveau de l’Union Nationale des Associations de Navigateurs et du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques.

Mon action pour le port de Bandol va prendre maintenant une autre dimension.

Soucieux d’éviter les conflits d’intérêts, je vais démissionner de mon mandat de représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire. Selon la règle bandolaise, en l’absence de suppléant, c’est le suivant dans l’ordre des scrutins, M. Pierre Chambenoit, qui va me remplacer. S’il ne le souhaite pas, c’est alors M. Roland Reverdy, qui avait déjà siégé à ce Conseil Portuaire, qui prendra ma place.

Et je vais rendre la présidence de notre association, dont je continuerais, en tant que plaisancier, à être membre. Nous organiserons, dès la fin de l’été, une assemblée générale pour compléter le bureau de votre association. D’ici là, Michel Grataloup, Vice Président, assurera l’intérim.

Je tenais à vous remercier très sincèrement pour le soutien que vous m’avez apporté durant ces deux années. Nous pouvons être fiers du travail accompli ensemble.

Un nouveau Président à la Sogeba

Admin Sogeba

M. Dominique Cermolacce a été désigné Président du Conseil d’Administration de la SOGEBA, la société d’économie mixte qui exploite le Port de Bandol.

Les nouveaux administrateurs représentant la ville sont, d’une part Mme Hecq et MM. Cermolacce et Decherchi, et, d’autre part, Mme Quilicci et MM. Decroix et Rossi. L’opposition sera représentée par Mme Cercio.

Ces administrateurs sont nommés pour toute la durée du mandat actuel. Le Conseil d’Administration compte également un représentant de la Caisse des Dépôts et un représentant de la Chambre de Commerce.

Nous leur souhaitons bonne chance dans leur mission.

Nous les invitons également à lire nos différents communiqués, publiés ici.

Nous attirons leur attention sur l’urgence qu’il y a maintenant à travailler sur des solutions durables pour relancer le port de Bandol, classé l’année dernière 53ème sur 60 pour l’accueil des plaisanciers en Méditerranée. Nous sommes déja en mai, des décisions urgentes doivent être prises immédiatement s’ils souhaitent effectivement sauver la saison estivale.

 

La Station SNSM de Bandol présente son projet d’acquisition d’une nouvelle vedette

bandeau vedette SNSMLa Société Nationale de Sauvetage en Mer est une association nationale indépendante des pouvoirs publics et qui assure, en mobilisant des équipages de bénévoles, le sauvetage en mer.

Nous avons déjà parlé de la station de Bandol, qui a réalisé il y a quelques semaines, le sauvetage de l’équipage d’un petit voilier parti dans la nuit en plein mistral pour rallier Nice. Grace aux efforts de la station SNSM de Bandol, appuyée par la vedette de St Mandrier et par un hélicoptère, le voilier et son équipage seront remorqués dans des conditions délicates à St Mandrier.

« Sauveteur en Mer, je suis solidaire », avec ce slogan, la SNSM fait appel à la contribution financière des marins pour financer ses équipements et son fonctionnement.

La station de Bandol a ainsi le projet de remplacer sa vedette actuelle de 10 m de long, la « Ste Elme », par une vedette dernier cri de 14 m de long lui permettant d’intervenir plus loin, jusqu’à 20 milles des côtes, dans des conditions plus difficile (jusqu’à force 9) avec un équipage plus nombreux.

Cette acquisition a évidemment un coût, 800.000 €.

Selon les informations données par la station de Bandol, 600 donateurs contribuent à financer son activité. Ce chiffre doit être rapproché des 1.700 bateaux stationnant dans le port de Bandol et des 5.000 bateaux stationnés dans sa zone d’intervention (Bandol, Sanary, la Coudoulière, les Embiez, les Lecques).

Les donateurs peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 66% du montant du don.

Enfin, nous rappelons que chaque année, part du Port de Bandol le « Trophée SNSM ». La totalité des droits d’inscriptions à cette régate est reversée à la SNSM.

Snsm comparatif

 

Port de Bandol : les engagements pris

Nous avions souhaité mettre le Port de Bandol au coeur des débats des élections municipales à Bandol.

Mission réussie, chaque équipe en lice avait, dans son programme, un paragraphe ou un chapitre présentant ses projets ou ses intentions. Et nous avons d’ailleurs souvent été heureux de revoir passer des suggestions (quand ce n’était pas des points déja réalisés) que nous avions déja proposées ici.

Les deux listes, « Une Vraie Vision pour Bandol » et « Bandol Passion » se sont unies et sont arrivées en tête du second tour des élections municipales à Bandol.

Nous rappelons les engagements pris dans leurs programmes respectifs.

Une Vraie Vision pour Bandol :

Programme port VVB

Bandol Passion :

Programme port BP

 

Observations présentées dans l’enquête publique sur les opérations de dragage du port

Nauticales : un colloque animé par l’UNAN-MED le samedi 15 mars à 15 h

bandeau colloque

L’UNAN-MED organise, ce samedi 15 mars de 15 h à 18 h, dans la salle de conférence du Village des Associations aux NAUTICALES (salon nautique de la Ciotat), un colloque-débat présenté par Antoine PICHON, Secrétaire Général du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques.

           Le port, point d’appui de l’accès à la mer pour tous, animé par Christian Bourbier, Président de l’UNAN-MED

          Les règles environnementales des zones protégées, animé par Georges Assaiantes, Vice-Président de l’UNAN-MED

          L’information des plaisanciers, code pratique des droits et devoirs, animé par Marie Pierre Lainé, chargée du relationnel UNAN-MED.

 Si vous ne disposez pas d’invitation, vous pourrez rentrer en vous présentant à la porte à côté du Parking de la Tasse et en appelant le 06.88.95.46.05.

 L’Union Nationale des Associations de Navigateurs, est, avec la Fédération des Industries Nautiques et la Fédération Française des Ports de Plaisance, le troisième pilier de la représentation des plaisanciers.

 

Enquête Publique pour le dragage du Port de Bandol

Sans titre

La Maîrie réalisera, du vendredi 21 février au 24 mars 2014 une Enquête Publique concernant la demande d’autorisation pour les dragages d’entretiens du Port de Bandol.

Cela fait des années que ces opérations de dragage sont annoncées. Elles sont attendues par tous les plaisanciers concernés, particulièrement ceux stationnants aux pannes C et D et le long du terrain de boules.

La méthode retenue est la plus classique : le dragage est réalisé mécaniquement, au moyen d’une pelleteuse installée sur une barge. La vase est asséchée sur le quai du Stade et évacuée en décharge à Pierrefeu.

Le dossier de l’enquête publique est dîsponible sur le site de la ville.  Il a été établi par la société IDRA, qui exploite par ailleurs un voilier stationné dans le port de Bandol depuis deux ou trois ans.

Ce dossier représente plusieurs centaines de pages. Nous vous présenterons notre avis d’ici quelques jours.

En attendant, nous ne pouvons que nous étonner de la période choisie pour cet enquête, peu propice à un débat serein. Les opérations de dragage sont prévues sur une durée de 10 ans, l’enquête publique sera close au lendemain du premier tour des Elections Municipales.

 

Brigitte, équipière à la station de Bandol à l’honneur

Bandeau Revue SNSM n°127

Brigitte, équipière – infirmière à la station SNSM de Bandol illustre « 16 visages pour une myriade de talents », contribution de la SNSM pour reconnaître l’engagement des bénévoles qui font vivre les stations de sauvetage.

 

Brigitte, SNSM Bandol

La Société Nationale de Sauvetage en Mer est une association loi 1901. Elle est indépendante des pouvoirs publics et se finance essentiellement par les cotisations de ses membres et par les donations.

Les secours en mer sont d’ailleurs le seul cas en France où les missions de sauvetage des personnes sont confiées à une association. En montagne, ce sont les gendarmes de Haute Montagne qui viennent vous assister. En mer, ce sont des bénévoles.

La station de la SNSM de Bandol se trouve entre la SNB et la Capitainerie. Elle est présidée par M. Jean Luc CERCIO

 

 

 

Modification de la taxe foncière des ports de plaisance, les plaisanciers gagnants à Bandol

bandeau taxe foncière

Le débat agite le monde de la plaisance et suscite des réactions locales sur les blogs

Une loi de finance rectificative adoptée fin 2012 modifie le calcul de la base d’imposition à la taxe foncière pour les ports de plaisance.

Rappelons juste le contexte :

La taxe foncière est un impôt payé par le propriétaire d’un terrain, d’un immeuble ou d’un équipement. Sa base est déterminée par la « valeur locative » qui, comme son nom ne l’indique pas, n’a aucun rapport avec un loyer, à laquelle s’applique un taux décidé par les collectivités locales (mairie, Sud Sainte Baume et département). Le produit de la taxe foncière est percue par ces collectivités.

L’estimation de la base d’imposition est, depuis toujours, au cœur de la critique de la taxe foncière.

En effet, d’énormes disparités existent entre communes, et même parfois entre quartier de la même commune, sur ces valeurs locatives fixées pour la plupart dans les années 1970 et qui n’ont pas forcément été réévaluées depuis.

L’idée d’utiliser une valeur forfaitaire, par exemple donc par place de port dans le cas des ports de plaisance, n’est pas nouvelle. Elle semble équitable, mais, ne disposant pas de base légale (ce mode d’évaluation n’était pas prévu dans la loi) elle se faisait systématiquement retoquée par les tribunaux.

D’où la modification de la loi pour donner à cette évaluation forfaitaire une base légale.

Read More…